dimanche 10 avril 2016

La conscience

Le lait de vache c'est pour le petit veau bordel! Le calcium se trouve ailleurs!


J'ai une alimentation que souvent les gens qualifie de particulière (-ment chiante), bon, soit.
Moi je qualifie mon alimentation de saine et équilibrée et quand bien même, je ne juge pas ce que l'autre ingurgite alors de quel droit, dès que l'on sort apparemment d'une certaine norme on se permet de juger?
Je ne consomme plus de laitages depuis un bon moment, par exemple. J'ai toujours adoré le fromage mais c'était quasiment ma seule consommation avec les escalopes à la crème de ma mère ^^.
Les yaourts et les bols de lait, c'était pas trop ma came.
J'ai décidé de tout éliminer il y a de ça deux ans quand je me suis rendue compte que cela me procurais une peau lamentable et une digestion particulièrement dégueulasse. Et puis tu prends normalement assez vite réellement conscience de toute les merdes que tu consomme dans ton bol de lait le matin ou dans ton steak-frites du midi, certains (beaucoup) assument, moi me dire que j'avale du pus, de la colle, des antibiotiques, des cellules cancérigènes (entre autres), me dégoute particulièrement.
 Et quand je dis tout, je ne parle pas uniquement de laitages, mais aussi de sucre raffiné, plats industriels, gluten et viande de boeuf et de porc (je reste flexible sur ma consommation, j'y reviendrai).
Bon je ne vais pas discourir sur la question, j'imaginais que tout le monde avait conscience de l'industrie et de la production animale, sauf que non, beaucoup ne l'ont pas, beaucoup s'en moquent aussi et loin de moi l'idée de juger celui qui se bouffe une côte de bœuf par jour! Chacun sa santé hein! Quand je fais le choix une fois par mois de me bouffer un bon burger avec un steak de bœuf dedans, je le savoure, l’apprécie et ne pense pas à ce qu'aura vécu ce bœuf, ni au pain à base de farine de blé, ni à sa tranche de cheddar! Il est certain que ma consommation de tout ces produits avoisine le seuil minimum mais ça arrive encore et je le vis très bien, cette alimentation, c'est mon choix et quand par exemple, je vais déjeuner chez mon père et que celui ci fait des toast de chèvre pour l'apéro parce qu'il sait que j'adore ça et que même si je lui ai dis que je n'en consommais plus, il ne le conçoit pas vraiment ^^ et bien j'en mange deux ou trois, et j'y prendrai du plaisir, la réaction de mon corps moins par contre!
 Je reste flex, c'est MON choix, MA conscience mais j'estime qu'il est important de savoir ce que l'on met dans son corps et ce n'est pas le cas pour beaucoup.
 Je veux simplement parler du fait que quand j'annonce que non je ne prendrai pas ma pomme au four avec une louche de crème chantilly dessus, que l'on ne me demande pas forcement pourquoi, et que si tel est le cas et que j'explique globalement que le lait animal est blindé de merde et que je ne me sens pas tout à fait à l'aise face au conditionnement des vaches à lait ou vaches à viande ou des merdes contenues dans le lait, ou que le sucre raffiné n'a jamais été bon pour la santé etc, qu'on ne me prenne pas pour une dingue et qu'on ai un minimum conscience de la vie bordel!

Avis aux âmes sensibles, ce mini reportage (5mn) très clair et véridique, peut être légèrement violent.

À bientôt!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire